Lautrec
crédit : Leo Favreau

BIOGRAPHIE

LAUTREC a grandi à Paris, dans la solitude des cubes et l’empilement des corps. Parmi ses potes d’enfance, on trouve un tas d’auteurs épatants qui lui donnent le goût d’écrire, le pire comme le meilleur, et plus souvent le pire parce que ça se raconte mieux.

S’il a choisi le rap, c’est pour s’épargner le chant, et puis pour raconter des histoires pleines de mots rutilants à des gens qui les connaissent déjà, sans avoir pris le temps de les formuler. Parce que c’est leur vie que Lautrec met en musique, en essayant de trouver du sublime à la banalité.

En 2014, pour fabriquer son premier album « La cruauté tranquille du quotidien suffit », il tombe d’accord avec Guts, le beatmaker expert des plages cachées d’Ibiza et des vinyles introuvables. Billie Brelok et Cheeko, entre autres, participent à la conversation, et le projet rencontre un certain succès, notamment parce qu’il est défendu par FIP.

Lautrec peut ainsi s’échapper des rades obscurs de la rive droite pour aller défendre sa musique au-delà du périph, et rattraper de sérieuses lacunes en géographie du côté de Nantes, Bordeaux, Montpellier et Lyon notamment.
Il emmène sur scène quelques cours de théâtre et deux musiciens intransigeants aussi bien qu’inspirés, qui à force de digressions en live, finissent par composer son nouvel album.
Yann Kornowicz, à la production et aux claviers, a sorti la BO d’un film qui n’existe que dans sa tête, « Chaos in Châtelet » (Beatsqueeze Records – 2016).
Dan Amozig, à la guitare et à la basse, distille sa présence rassurante et moustachue sur d’innombrables projets dans le jazz et le rap. Il accompagne sur scène JP Manova par exemple.
La première partie de Gael Faye au New Morning en mars 2016 concrétise la rencontre avec China, la programmatrice du lieu, qui prend en management le nouveau projet.

Hapax sortira en février 2017 sur le label Modulor. C’est une promenade nocturne dans les petites rues de Paname, et une photo du présent dans le reflet des flaques. Vous y croiserez des gens sans visage, des oubliés du bord du monde, qui font ce qu’ils peuvent pour s’excuser du gouffre entre ce qu’ils sont et ce qu’ils auraient voulu être.
Ils se laissent parfois aller à rêver d’autre chose, s’énervent souvent de n’y pas parvenir, et recommencent quand même. Ne les méprisez pas – vous êtes comme eux.

CONTACTS

Tanguy Aubrée
Presse nationale
06 84 12 40 94
tanguy@tanguyyou.com

Fred Lombard
Promotion locale
06 02 71 50 58
fred@tanguyyou.com

China Presles
Management
06 59 50 06 97
china.newmorning@gmail.com

PRESSKIT

Press Kit "Hapax" (bio et photos)Lien d'écoute et téléchargement (mp3 320kbits / wav) : contactez-nous !

DISCOGRAPHIE

cover Lautrec Hapax

Hapax
24 février 2017
Modulor

La cruauté tranquille du quotidien suffit
30 mars 2015
Autoproduction

VIDÉOS

SOCIAL

CONCERTS À VENIR

Aucun concert à venir